titien-sisyphe

 Sisyphe, Titien, 1548.

  Le courage c'est avoir la rage de recommencer en permanence. Vladimir Jankélévitch disait "les courageux sont ceux qui ont l'art de commencer." Faire l'appretissage du courage consiste à accepter de vivre et d'éprouver les frustrations de la vie. L'épreuve des petits déboires épisodiques ou quotidiens est formatrice. L'homme est souvent amené à être confronté à ses propres limites. Penser le courage tiendrait d'une sorte d'intuition de la volonté qui est un acte en soi. Paradoxalement, le découragement précéderait le courage... L'expérience du courage serait une victoire remportée sur la peur de sa peur. Devant la défaite de la raison, le courage permet de continuer. La pédagogie du courage pourrait s'acquérir à travers la figure du phénix ou encore de Sisyphe.